Comment Devenir Un Fétichiste Des Pieds Epanoui

Fetichiste-Des-Pieds-Assume-Ton-Fetichisme-Couple

IMPORTANT : lis cet article en entier et dans l’ordre. Réserve-toi 10 minutes tranquille. Je sais que c’est difficile à notre époque de prendre 10 minutes de son temps, mais si tu aimes les pieds féminins, je t’assure que ça vaut le coup. Ce que je vais te raconter peut changer ta vie.

Salut !

As-tu une forte attirance pour les pieds féminins, les collants ou les chaussures des femmes ?

As-tu du mal à assumer et parler de ton fétichisme des pieds avec les gens qui t’entourent et notamment avec les femmes qui te plaisent ?

Rencontres-tu souvent des femmes qui sont surprises et dégoutées par ton fétichisme pour les pieds féminins ?

Veux-tu rencontrer plus de femmes « ouvertes d’esprit » qui aiment le fétichisme des pieds féminins ?

Souhaites-tu qu’on arrête de prendre les fétichistes des pieds pour des pervers et que ce fétichisme soit considéré comme « normal » ?

Bref, est-ce que vivre tes envies avec les pieds d’une femme te semble compliqué, à moins d’avoir de la chance et de tomber sur « la bonne personne » qui sera assez ouverte d’esprit ?

Si tu as répondu oui à l’un de ces questions, sache que tu n’es pas le seul !

Il y a encore peu de temps, j’étais exactement dans cette situation… en bien pire. Heureusement, cela a bien changé.

Je m’appelle Aurélien, j’ai 28 ans et je m’amuse à me surnommer « Mr. Feetastic ». Je suis un amoureux des pieds féminins très épanoui, j’assume complètement mon fétichisme et les filles que je rencontre prennent plaisir à découvrir le fétichisme des pieds avec moi. Mais c’est loin d’avoir toujours été le cas ! Au départ, j’étais destiné à être un mec très frustré à cause de son amour pour les pieds féminins car je ne l’assumais pas du tout.

Aujourd’hui, je veux te partager dans cet article mon expérience personnelle et t’expliquer exactement comment j’ai fait pour devenir un fétichiste des pieds heureux et faire apprécier cette facette de ma personnalité aux femmes que je rencontre.

J’espère de tout coeur que cela sera utile à un grand nombre d’amoureux des pieds féminins.

Pour être totalement transparent avec toi, sache que je vais faire un peu de pub pour mon livre au milieu de cet article. Il s’agit du 1er guide de séduction pour les fétichistes des pieds féminins. Tu n’as aucune obligation de l’acheter et il est utile uniquement si tu veux aller plus loin après avoir lu cet article.

Allez, c’est parti mon kiki.

« J’aime les jolies jambes » : là où tout a commencé…

Je me souviens d’un détail qui m’a marqué quand j’étais gosse : pendant que les garçons de mon âge collectionnaient les figurines de combat, moi j’étais fan d’un célèbre groupe de musique pop composé de 5 filles (ne te moque pas…!). Je demandais à mes parents de m’acheter tous les magazines dans lesquels ce girls-band était en photo. Je découpais les images et je les collectionnais.

Même si le groupe était composé de 5 très jolies filles, il n’y en a qu’une qui m’intéressait vraiment et qui me faisait oublier toutes les autres. La raison à cela était simple et je l’ai compris bien des années plus tard : cette fille était la seule qui portait systématiquement des jupes courtes et de belles sandales à talon très élégantes. #secretary

Je pouvais alors admirer pendant des heures ses longues jambes galbées et ses pieds impeccablement vernis. Peut-être que tu as une histoire un peu similaire ?

Les fameuses jambes en questions…

A cette époque, je me disais simplement « j’aime bien les jambes des femmes », et mon père me rassurait en me disant que c’était tout à fait normal pour un garçon d’aimer les jambes des femmes.

Mais j’étais loin d’imaginer ce qui allait m’arriver ensuite.

En grandissant, mon désir pour les jambes s’est accru, et je m’intéressais de plus en plus aux jolis pieds féminins.

J’ai commencé à ne plus pouvoir m’empêcher de regarder les pieds des filles que je croisais dans la rue ou ceux de mes amies, pour voir s’ils étaient à mon goût. Evidemment, l’été était la période la plus propice ! J’étais devenu un véritable « pro » pour zieuter les pieds en toute discrétion, sans que les filles s’en aperçoivent. Pas envie de passer pour un fou.

Avec mes quelques amis de l’époque, il était très difficile de parler de mon attirance pour les pieds féminins. Comme tous les mecs, ils étaient obsédés par les fesses et les seins et ne parlaient que de ça. Les fesses et la poitrine des filles m’attirent aussi, mais contrairement à mes amis, j’aimais surtout les jambes et les pieds des filles. Je trouve que ce sont les parties du corps les plus élégantes, qui font toute la féminité d’une femme. Et ça, mes potes n’en parlaient jamais. Cela me rongeait à l’intérieur et j’ai essayé plusieurs fois d’aborder délicatement le sujet avec eux mais à chaque fois, ils rigolaient. Ils disaient par exemple que oui, ils aimaient les jambes mais que les pieds, c’était « dégueulasse ». Après quelques tentatives, j’ai abandonné et j’ai gardé ça pour moi.

J’avais l’espoir que mon attirance pour les pieds féminins finisse un jour par passer, et puis de toute façon, je n’avais pas forcément envie de parler de ma sexualité à n’importe qui. C’était quelque chose de privé après tout.

Est-ce que j’étais ce qu’on appelle un « fétichiste des pieds » ? Je ne savais pas encore. Ou plutôt, je ne voulais pas me l’avouer et surtout, je n’osais pas l’assumer.

Mon fétichisme et les femmes : le début de ma (grande) frustration.

Plus le temps passait, plus mon désir pour les pieds féminins s’amplifiait. J’ai alors commencé à ressentir une vraie frustration.

Lorsque j’apercevais une fille avec de jolis pieds, je les trouvais très attirants, voire excitants. J’avais juste envie de lui dire que je trouvais ses pieds très beaux, sans autre arrière pensée.

Je voulais les admirer, les toucher, voire peut-être même les lécher… Je me surprenais à penser à ce genre de choses. Evidemment, je ne faisais rien de tout ça !

Même si j’avais eu le courage de le demander à cette fille, je savais très bien qu’elle m’aurait dit non, m’aurait pris pour un mec bizarre ou, pire, pour un fou et qu’au final, je n’aurais rien gagné à part son mépris.

Et puis s’il y a bien un truc que je déteste, c’est qu’une femme se sente offensée ou harcelée. Mais du coup, je me retrouvais complètement perdu.

Pour ne rien arranger, il faut savoir que niveau drague, mon cas était proche de la catastrophe. Enfin, je devrais plutôt dire que c’était le néant !

Je suis un homme réservé, introverti et discret dans la vie. Je ne suis pas du genre à me vanter de mes exploits ou à « faire le kéké » auprès des filles.

J’étais timide et parler à des inconnu.e.s me mettait mal à l’aise, alors imagine lorsqu’il s’agissait d’aborder une fille qui me plaisait. Quand j’y arrivais, je n’avais en général pas de difficulté à me faire apprécier. Je suis un mec de confiance, et je pense qu’elles le ressentaient. Mais j’avais un mal fou à « aller plus loin » avec les filles.

Je ne me trouvais pas spécialement très beau ni très intéressant, mais j’avais quand même l’espoir qu’elles m’aiment plus que comme un simple ami. Lorsque j’avais le courage d’avouer mes sentiments à une fille, ça ne se finissait jamais bien. Quand j’avais une soi-disant « touche » avec une fille, elle ne voulait plus de moi le jour suivant. Comme beaucoup de monde, je me suis inscrit sur des sites de rencontres, mais ce n’était pas mieux. Bref, la gente féminine était un peu incompréhensible pour moi.

Mes ami.e.s me disaient que c’était simple : il suffisait que je sois « plus sociable », que je « parle plus », que « je me force un peu », que j’écrive « ceci » ou « cela » par messages, et c’était gagné… mais ce genre de remarques me paralysaient encore plus et j’y arrivais encore moins. Du coup, je préférais rester seul à cogiter pendant que les autres mecs de mon âge draguaient en soirée, chopaient un tas de rencards sur des sites de rencontres (AdopteUnMec, Tinder, Happen, etc.) et multipliaient les expériences sexuelles.

Ce qui est paradoxal dans tout ce que je viens de te raconter là, c’est que je savais très bien au fond de moi que j’étais un mec bien, plein de qualités et sur qui les filles pouvaient compter, mais c’était comme si je n’arrivais pas à leur montrer. En tout cas, elles ne le voyaient pas.

J’ai alors développé une espèce de colère intérieure : j’étais en colère contre le monde, contre les mecs qui savaient s’y prendre avec les filles, et contre les filles qui acceptaient les avances de ces mecs, souvent bien plus cons que moi. Pendant ce temps, moi, j’étais le mec trop gentil qui reste dans l’ombre.

Alors imagine : parler de mon attirance pour les pieds aux filles qui me plaisaient était quasiment impossible, d’autant que je ne savais même pas pourquoi j’avais cette attirance. Quand j’avais le courage d’évoquer le sujet avec des filles proches de moi, elles rigolaient ou trouvaient ça étrange. Je ne savais pas quoi faire face à leurs réactions : fallait-il que je sois plus entreprenant ? Que j’y aille plus « en douceur » ? Dans tous les cas, je voyais bien que l’incompréhension régnait.

J’étais donc face à 2 très gros problèmes avec les femmes :

Problème 1 : je devais déjà arriver à plaire à une fille, ce qui était assez compliqué.

Je savais qu’il existait d’autres hommes timides dans ce genre de situation… Mais la mienne était bien pire puisque même si j’arrivais à séduire une fille qui me plaisait, un deuxième problème se présentait juste après :

Problème 2 : je devais avouer mon amour pour les pieds féminins à la fille, et espérer qu’elle l’accepte.

En gros, il fallait que la chance se pointe deux fois. Il fallait que je plaise à la fille qui m’attirait et en plus, il fallait qu’elle soit suffisamment ouverte d’esprit pour accepter mon fétichisme.

Là, j’ai commencé à me sentir vraiment seul.

Les rencontres fétichistes : ma descente aux enfers.

Tu sais sans aucun doute qu’il existe des femmes cougars qui aiment sortir avec des hommes plus jeunes qu’elles. Dans la même logique, je me suis dit qu’il devait existait des femmes qui aiment qu’on s’occupe de leurs pieds et qui veulent rencontrer des hommes fétichiste des pieds féminins. Il fallait simplement que je les trouve. Mon premier réflexe a alors été de chercher ailleurs que dans ma vie de tous les jours, et notamment sur Internet.

J’ai cherché des sites de rencontres adaptés en tapant des trucs genre « rencontres fétichistes des pieds », « rencontres fétichisme », « rencontres pieds féminins » dans Google.

Mes espoirs furent de courte durée : je me suis retrouvé sur des sites d’arnaques, qui profitent du désespoir des hommes fétichistes des pieds. Peut-être que ça t’est arrivé aussi ?

Il existe certains sites ou des « vraies » femmes postent de vraies annonces. Elles font payer les prestations pour se faire plaisir et pour garder de la distance par rapport aux hommes qu’elles rencontrent. Dans ce cas, construire une vraie relation avec un peu de sentiments est impossible. Parfois, certaines femmes font ça gratuitement mais cela reste extrêmement rare. Inutile d’espérer établir un contact avec elles tellement la demande est forte et si on est pas un peu doué pour séduire.

Résultat : j’étais encore plus frustré qu’avant. Je suis alors entré dans une longue période de souffrance. Mon désir pour les pieds féminins ne se calmait pas : c’était tout le contraire, il s’intensifiait.

Je cherchais des photos/vidéos fétichistes de plus en plus souvent pour des petites sessions de bonheur éphémère (tu m’as compris…), toujours sans pouvoir en parler à qui que ce soit ni espérer pouvoir assouvir mes envies un jour dans la vraie vie.

Je me suis aperçu que lorsque des blogs ou des médias traditionnels parlaient de fétichisme des pieds, c’était toujours la même chose : ils relataient un fait divers sordide dans lequel un fétichiste des pieds frustré s’était transformé en prédateur sexuel. Génial.

J’ai aussi découvert un « monde souterrain » sur Internet : il existe beaucoup de forums où des hommes fétichistes des pieds se retrouvent, discutent entre eux et se partagent leurs dernières trouvailles. (photos ou vidéos de pieds de femmes). Je suis un adepte des belles choses, de l’esthétisme, et autant te dire que beaucoup de photos partagées sur ces forums me dégoûtaient. Je trouvais ça vraiment glauque parfois, mais chacun son truc après tout.

Ce monde est déconnecté de la vie réelle. Comme si tous les fétichistes ne pouvaient pas assumer leur attirance pour les pieds auprès des gens « normaux » qu’ils côtoient dans la vraie vie, et notamment auprès des filles : ils se construisent alors leur propre monde sur l’Internet, où ils peuvent discuter et se soutenir les uns les autres.

Avec ces forums, je me suis rendu compte à quel point la frustration était forte chez les fétichistes des pieds. Au delà des partages de photos ou de vidéos, les sujets de conversation tournaient souvent autour de « comment faire des rencontres avec des femmes fétichistes », « comment me débarrasser de mon fétichisme ? », ou « je n’arrive pas à assumer mon fétichisme et ça me bouffe la vie… », ce à quoi certains vétérans répondaient alors « t’inquiète mon gars, c’est normal ! ».

J’ai commencé à en avoir ras-le-bol : c’était donc ça, être « fétichiste des pieds » ? Être condamné toute sa vie à la frustration sans pouvoir en parler et sans jamais vivre ses envies (à moins de payer) ? Être condamné à subir les moqueries de tout le monde ?

Je ne voulais pas me construire un monde imaginaire rempli de frustration. Je voulais vivre plus heureux, que mon fétichisme soit mieux accepté par les gens qui m’entourent, et que les femmes aient envie de le découvrir.

Je ne savais pas du tout quoi faire pour arranger cette situation mais c’était hors de question de rester comme ça. Si je continuais à ne rien faire, c’était la chute assurée.

J’ai trouvé un début de solution au cours d’un voyage anodin avec un ami.

Le voyage qui a changé ma vie de fétichiste des pieds.

Ca, c’est Barcelone!

J’ai passé un week-end dans cette célèbre ville espagnole en plein été avec mon meilleur ami. Alors que nous admirions les jolies filles en jupe passer devant nous, j’ai pris mon courage à deux mains et je lui ai dit : « Tu sais, j’aime vraiment beaucoup les pieds des filles. Plus que la normale. » Evidemment, il a rigolé à gorge déployée mais cette fois-ci, j’ai décidé d’en rigoler avec lui. Il ne comprenait pas pourquoi, et je lui ai dit que moi non plus je n’en savais rien, mais que c’était comme ça. Après plusieurs questions auxquelles je n’avais pas de réponse, il m’a alors dit ces simples mots en rigolant :

« Mais c’est génial ! »

En rentrant en France, j’ai eu un déclic. J’avais senti du réconfort dans ces 3 mots.

Et si cette différence n’était pas si terrible que tout le monde le croit ?

Et si je pouvais rendre mon fétichisme des pieds « génial » auprès des femmes ?

Je me suis alors souvenu d’une phrase que j’avais lue dans la biographie d’un célèbre sportif :

« Une particularité peut soit devenir un défaut, soit devenir une force. Tout dépend de comment tu décides de la voir. »

Ce jour-là, cette phrase a pris tout son sens. Et si je pouvais transformer mon fétichisme en une force plutôt que de le traîner comme un désavantage ? Ça serait tellement cool !

Je me suis alors lancé cet « objectif » un peu fou et en apparence irréalisable : assumer mon fétichisme des pieds au maximum afin de pouvoir le rendre « génial » auprès des filles.

Assumer et pratiquer mon fétichisme avec les femmes : objectif atteint et dépassé !

Aujourd’hui, faire apprécier le fétichisme des pieds aux femmes que je rencontre pour le pratiquer avec elles est un objectif entièrement atteint : mes espérances ont même été dépassées. Plaire à une fille, masser ou lécher ses pieds et qu’elle en redemande… tout ça est devenu presque banal pour moi désormais.

Pour te donner une idée, voilà toutes les choses qui ont changé dans ma vie de fétichiste des pieds depuis ce voyage à Barcelone :

– Même si j’ai gardé toute ma simplicité et ma discrétion, je suis maintenant à l’aise avec les femmes qui me plaisent. Je les intéresse beaucoup plus qu’avant, j’arrive à aller plus loin avec elles sans problème et je suis content de pouvoir dire que désormais, il est rare qu’une fille qui me plait me résiste. Avant, je passais mon temps à attendre un signe, à essayer de plaire… maintenant c’est l’inverse : je ne me force plus, et j’ai même le luxe de pouvoir choisir. Je me suis même retrouvé dans une situation où 2 filles se sont battues dans un bar en Croatie pour m’avoir, le genre de truc qui me fait bien rire avec du recul car c’était inimaginable auparavant.

Les sites de rencontres sont devenus mon terrain de jeu favori pour séduire : je m’éclate. Je reçois beaucoup de matches et de réponses positives, je sais quoi dire pour qu’une conversation dure et qu’une fille ait envie de m’écrire. Et puis je ne subis plus les rencards : je m’amuse énormément et en général, la fille en face de moi aussi. Des bons moments.

– Concernant mon fétichisme des pieds, l’hésitation et la peur de l’annoncer ont définitivement disparu. Je suis désormais très à l’aise et même très fier de dire que j’aime les pieds féminins. Je n’ai plus du tout peur de la réaction que peut avoir une fille, je ne crains plus de savoir si elle va accepter mon fétichisme car je sais maintenant comment faire pour qu’elle ait envie d’en savoir plus ou pour la faire changer d’avis si elle semble dégoûtée par le fétichisme des pieds au premier abord. Il est maintenant très courant pour moi que les femmes aient envie de découvrir cette facette de ma personnalité et que je me retrouve avec leurs délicieux pieds dans la bouche quelques heures ou jours après notre première rencontre. 🙂

Mes prétendantes m’envoient aussi régulièrement des photos de leurs pieds :

Que ce soit quand elles s’ennuient, quand elles ont acheté une nouvelle paire de chaussures ou pour qu’on se « chauffe », elles m’envoient des photos de leurs pattes. Je te cache pas que c’est plutôt agréable.

Je suis également très content d’un autre truc : en étant devenu un fétichiste des pieds épanoui, j’améliore considérablement l’image des fétichistes des pieds et du fétichisme des pieds en général. En effet, l’avis des filles que je rencontre sur le fétichisme change grâce à leur rencontre avec moi. C’est donc tout bénef’ pour moi, mais aussi pour l’image de tous les fétichistes des pieds ! Si une fille tombe sur un autre fétichiste des pieds un jour, ou si elle parle de moi à une amie, elle aura beaucoup moins d’a priori car elle aura eu une expérience positive avec moi (que ce soit le simple fait de parler de fétichisme et de voir que je ne suis pas un monstre ou bien le fait de m’avoir laissé approcher ses pieds). Et je trouve ça génial de participer à ce changement “plus global”. J’aimerais énormément que d’autres fétichistes se mettent à en faire autant.

Tu te demandes sûrement comment je fais. Je vais te l’expliquer dans 30 secondes. Mais avant ça, il faut que je t’avoue une dernière chose vraiment géniale : mon fétichisme est devenu ma véritable force en matière de séduction.

Le super-pouvoir caché que possèdent tous les fétichistes des pieds auprès des femmes.

Tu ne vas surement pas me croire, mais voilà la vérité : j’ai encore plus de succès avec les femmes quand je parle de mon fétichisme que lorsque je n’en dit pas un mot. Oui, je sais, ça parait fou. Pourtant, je me suis aperçu que plus j’assumais mon fétichisme et plus j’en étais fier, plus les femmes me désiraient. J’ai découvert qu’en réalité, le fétichisme des pieds est une véritable “arme” de séduction massive quand on sait s’en servir.

Maintenant, je prends donc un malin plaisir à parler de mon fétichisme le plus souvent possible, car il tourne beaucoup de situations à mon avantage.

Il m’est par exemple plusieurs fois arrivé d’annoncer mon fétichisme à des filles que je connaissais à peine, et qui me parlent de leurs collections de chaussures, de leurs collants ou de leur sexualité quelques minutes après notre rencontre.

Il m’est aussi arrivé d’annoncer mon fétichisme des pieds à une inconnue dès la toute première phrase échangée, et qu’elle passe toute la soirée avec moi à avoir envie de tester cette pratique.

Je me suis même amusé à utiliser mon fétichisme sur Tinder. Résultat : j’ai obtenu plus de 400 matches avec des filles en moins 2 semaines, sans même poster une photo de ma tête.

Bref, je m’arrête là. Tu l’as compris : mon fétichisme et moi, on est devenus les meilleurs amis du monde. Je le considère réellement comme mon “super-pouvoir” auprès des femmes. Tu comprends maintenant le rapport avec mon pseudonyme “Mr. Feetastic”. Héhé.

Quand je pense qu’avant, je traînais mon fétichisme des pieds comme un boulet et que je le considérais comme un problème, cela me fait sourire… J’ai désormais compris que c’est parce que je le percevais comme un problème qu’il en était un.

Avec du recul, je me rends compte également que je cherchais au mauvais endroit quand je cherchais des rencontres « fétichistes » : les femmes qui sont prêtes à me laisser jouer avec leurs pieds ont toujours été sous mon nez. Ce sont les femmes de la vie de tous les jours. C’est simplement que je ne savais pas comment m’y prendre pour leur faire découvrir le fétichisme.

Ma méthode pour faire apprécier le fétichisme des pieds aux femmes.

A ce stade, tu te demandes sûrement quelle “méthode magique” j’ai bien pu utiliser pour réussir à opérer un changement aussi radical dans ma vie afin de passer de “fétichiste des pieds timide et frustré” à “fétichiste des pieds épanoui à succès”.

Tu penses peut-être que c’est un gros mensonge car c’est impossible. Personnellement, je n’aurais jamais cru quelqu’un qui aurait écrit ce que je viens d’écrire il y a quelques années.

Sois rassuré : tout ce que je viens de te raconter est bien réel et je ne suis pas magicien. Je n’ai absolument rien de plus que toi.

Ma méthode est extrêmement simple et n’importe quel homme amoureux des pieds féminins peut l’appliquer pour arriver au même résultat que moi. Pourtant, très peu d’hommes la comprennent vraiment et restent bloqués toute leur vie (comme moi à l’époque).

Si tu as de la volonté et que tu veux vraiment devenir un fétichiste épanoui, tu vas adorer la suite.

Ma méthode comprend 3 phases fondamentales et tient dans ce petit schéma :

Phase 1 : changer son état d’esprit

Pour qu’une femme ait envie de découvrir le fétichisme des pieds avec toi, tu dois prendre le problème à la racine : tu dois changer ton état d’esprit, exactement comme j’ai changé le mien.

Il faut bien comprendre qu’il est impossible de faire apprécier le fétichisme des pieds à une femme si tu as peu confiance en toi et surtout si tu as du mal à assumer cette part de toi.

Cette étape parait évidente, n’est-ce pas ? Malheureusement, je constate que 95% des hommes qui me contactent ne veulent pas l’admettre ! Ils m’écrivent ceci :

“C’est pas la confiance en moi et le fait que je m’assume qui va résoudre ce problème et le fait que le fétichisme des pieds dégoûte les femmes… »

Et pourtant, SI. Tout commence par là. Sais-tu pourquoi ?

Car c’est le fait qu’un homme soit heureux dans sa vie, confiant et s’assume totalement qui le rend désirable aux yeux d’une femme, qu’il soit fétichiste ou non d’ailleurs ! C’est impalpable, mais les femmes le sentent à 100 kilomètres à la ronde. Donc si tu veux donner envie à une femme de découvrir le fétichisme des pieds avec toi, tu dois absolument commencer par être heureux avant tout. Et pour cela, il faut que soit fier de qui tu es et assumer ton fétichisme à 200% pour dégager des ondes positives.

C’est quelque chose que j’avais complètement oublié lorsque j’étais frustré. Comment espérer faire aimer quelque chose à quelqu’un si on ne l’aime pas soi-même ? C’est tout simplement impossible.

Lorsque les hommes prennent enfin conscience de l’importance de cette phase, ils se retrouvent impuissants et ne savent pas forcément comment faire pour améliorer leur situation. Peut-être que c’est ton cas ?

Dans mon guide de séduction destiné aux fétichistes des pieds, je t’explique en détails comment j’ai vaincu ma timidité, comment j’intéresse les femmes et les exercices simples que j’ai effectué pour assumer et être fier de mon fétichisme au quotidien. Rappelle-toi : je suis passé par là, et pourtant je ne suis pas Superman (pas encore !).

Phase 2 : Apprendre à séduire

Après avoir changé d’état d’esprit, il faut apprendre à mieux séduire les femmes que tu convoites et à devenir enfin plus séduisant pour elles.

Et oui : c’est peine perdue d’espérer faire accepter ton fétichisme si tu es mal à l’aise ou/et impuissant face aux femmes qui te plaisent aujourd’hui. Nous agissons souvent de manière désastreuse avec les femmes sans nous en rendre compte. Nous avons du mal à rencontrer et attirer des femmes et, quand on y arrive, on ne sait pas quoi dire, on ne sait pas quand on peut aller plus loin, on veut être gentil mais pas trop, bref, on est perdu. Et pendant qu’on passe notre temps à se poser toutes ces questions, d’autres mecs piquent nos bien-aimées et elles nous laissent dans la friendzone. Ça t’est déjà arrivé ?

Au début, je croyais que pour séduire, je devais absolument changer ma personnalité, ne plus être moi-même. Je pensais que je devais me transformer en “menteur, con et macho” et laisser de côté ma véritable personnalité de mec “intelligent, discret et sincère”.

J’ai découvert que c’était une croyance erronée. Il est tout à fait possible de séduire sans modifier sa personnalité et sans manipuler les femmes. Il faut simplement comprendre quelques règles psychologiques basiques et les adapter à ta personnalité.

Là encore, je t’explique en détails dans mon guide de séduction comment je fais pour séduire tout en restant moi-même. J’ai créé 4 règles de séduction très simples que je n’oublie JAMAIS lorsque je fais une nouvelle rencontre, afin d’être plus attirant.

Phase 3 : Faire apprécier son fétichisme

La troisième et dernière phase de ma méthode est celle que tous les fétichistes (et sûrement toi) ont envie de maîtriser : réussir à annoncer son fétichisme pour que les femmes l’apprécient.

Le problème que nous avons en tant que fétichiste est le suivant : les femmes trouvent le fétichisme des pieds rarement attirant au premier abord. Tu l’as peut-être déjà vécu : elles sont soit étonnées, soient dégoûtées, mais elles veulent rarement en entendre parler. « C’est ton truc mais ce n’est pas le mien » , comme elles disent !

Je ne vais pas te le cacher : j’ai annoncé mon fétichisme à des centaines de femmes (à vrai dire, j’ai arrêté de compter…) et je continue de le faire chaque jour. Cela m’a permis de mieux comprendre les femmes et leurs attentes.

Au début, ce n’était pas glorieux : je ne savais pas quoi faire face à leurs réactions, mais je n’ai pas désespéré. Petit à petit, j’ai mis au point plusieurs techniques personnelles pour optimiser toutes mes chances qu’une femme trouve mon fétichisme génial et intriguant à tel point qu’elle ait envie de le partager avec moi.

Mon principal secret ? Le rendre ludique ! Si tu parles de ton fétichisme de manière chiante, il sera perçu comme chiant aux yeux d’une femme. En revanche, si tu arrives à rendre ton fétichisme sympathique, drôle et excitant, tu as beaucoup plus de chances de lui faire apprécier.

Ce que je veux te faire comprendre ici c’est que ton fétichisme n’est pas un problème : c’est la façon dont tu le transmets à la gente féminine qui en est un. Pense à un professeur de mathématiques qui fait un cours au lycée : si le prof est chiant à mourir, tu vas détester sa matière. En revanche, si le prof te parle de maths de manière détendue et ludique, tu as toutes les chances de tomber amoureux des mathématiques. Logique, non ?

Dans mon guide de séduction, je te montre exactement comment je procède pour que les femmes aient envie de découvrir cette facette de ma personnalité avec des exemples de phrases.

Pourquoi 99% des fétichistes n’arrivent pas à faire apprécier le fétichisme des pieds aux femmes.

Reprenons. Voici les 3 étapes de ma méthode :

Etape 1 : changer son état d’esprit.

Etape 2 : mieux séduire.

Etape 3 : annoncer et faire apprécier le fétichisme.

Comme moi à l’époque, la majorité des fétichistes des pieds se fatiguent à essayer de résoudre l’étape 3 (réussir à faire apprécier le fétichisme des pieds à une femme) sans passer par l’étape 1 (changer son état d’esprit) et l’étape 2 (comprendre les femmes et savoir séduire).

Mais je te l’ai dit : ces 2 premières étapes sont indispensables pour réussir. C’est comme essayer de construire une maison en commençant par le toit et avec des fondations en carton : impossible que ça fonctionne.

Résultat ? Les fétichistes des pieds se fatiguent et désespèrent. Et c’est tout à fait compréhensible ! Leur confiance en eux baisse, leur séduction devient de plus en plus médiocre, les femmes ont de moins en moins envie de les connaître et donc de découvrir le fétichisme avec un homme qui ne les séduit pas. C’est la définition même d’un cercle vicieux : moins ils y arrivent, moins… ils y arrivent.

Maintenant tu sais ce qu’il te reste à faire pour devenir un homme heureux et lécher les pieds de tes rêves. Allez, au boulot! 🙂

Si tu es d’accord avec ce que je viens de t’énoncer et que tu trouves tout cela logique, jette un oeil sur mon guide de séduction pour les fétichistes des pieds féminins. Tu y trouveras toutes les étapes détaillées avec des exemples concrets. J’ai écrit le livre que j’aurais aimer lire il y a quelques années pour m’éviter de perdre du temps. 🙂

J’espère que cet article t’a plu. Si oui, envoie-moi un email : bonjour(arobase)mrfeetastic(point)com. C’est important pour moi de savoir que cela t’as été utile.

A très vite, et que la force des pattes soit avec toi !

Mr. Feetastic

Comment Devenir Un Fétichiste Des Pieds Epanoui
5 (100%) 2 votes

Ces articles vont t'intéresser :

As-tu un faible pour les jolis pieds féminins ?
Si oui, écris-moi dès maintenant :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *